17/3: Pierra Menta 2011 (étape 1) - Une étape belle et difficile à la hauteur de la Pierra Menta

RÉSULTATS 1ere ÉTAPE

Arêches-Beaufort, Savoie (France). Malgré les mauvaises conditions météorologiques qui ont obligé les organisateurs à trouver une étape de repli, la course fut belle, difficile et intense! Une épreuve rendue très tactique par la neige lourde et collante, qui a nécessité un arbitrage entre vitesse et sécurité. L’Italie brille chez les hommes, avec les deux premières places remportées après de belles bagarres. Chez les femmes, Laëtitia Roux et Mireia Miro remportent une victoire d’anthologie!

Itinéraire bis
Les chutes de neige, l’instabilité du manteau neigeux et la mauvaise visibilité ont engendré une modification d’itinéraire, sécurité oblige ! Les équipes ont ainsi évolué à proximité des pistes de ski, à travers vallons, plateaux et forêts. Dès 8h du matin, plus de 400 coureurs (un record !) se sont élancés du Planay, sous un temps humide et de faibles précipitations. Ils ont enchaîné 4 belles montées, avec un passage culminant à 2475m. Le tout corsé par 2 passages à pied dans la dernière descente. Les 2600m de dénivelé positif, l’humidité et une neige lourde et collante ont largement contribué à faire de ce parcours une étape difficile, à la hauteur de la réputation de la Pierra Menta. Malgré le mauvais temps, le public s’était déplacé nombreux pour encourager les coureurs dans une belle ambiance.

Jour de fête pour l’Italie!
Les Italiens s’octroient les deux premières places de l’étape: d’abord le duo Giacomelli/Holzknecht, puis Eydallin/Trento. Les deux équipes font honneur à l’Italie dont c’est aujourd’hui le jour de fête nationale!
Guido Giacomelli: «L’étape était très dure. Nous sommes vraiment contents d’être en tête, mais nous n’oublions pas qu’à la Pierra Menta, il faut être bon pendant 4 jours».
L’équipe franco-catalane Blanc/Jornet Burgada prend la troisième place de ce podium d’étape très disputée.
Kilian Jornet Burgada: «J’ai du changer 2 fois de peaux, ce qui nous a fait perdre du temps. J’ai aussi fait la trace en montée lorsque nous étions en tête au début de la course: la neige très lourde m’a beaucoup fatigué.»
En effet, la neige piégeuse a posé beaucoup de problèmes aux concurrents, dont des casses de matériel, en montée comme en descente.
Didier Blanc: «La neige a rendu les descentes très techniques et très fatigantes, nos jambes étaient tétanisées, c’était dur de repartir dans les montées!»

L’exploit de Laëtitia Roux et Mireia Miro
Cette année, 20 équipes féminines se sont engagées dans cette 26e édition de la Pierra Menta. Le jeune duo franco-espagnol Laëtitia Roux/Mireia Miro arrive largement en tête, devançant les Italiennes Roberta Pedranzini/Francesca Martinelli de 16 minutes, 13 secondes. Elles ont survolé la course et se classent 1re chez les femmes et 15e au classement général de l’étape, à une petite vingtaine de minutes des premières équipes masculines, avec qui elles rivalisent désormais. Une performance incroyable, un exploit jamais réalisé à la Pierra Menta!
Mireia Miro: «L’étape était belle aujourd’hui ! J’ai eu beaucoup de plaisir à courir avec Laëtitia. Nous avons très vite trouvé notre rythme et pu conserver une confortable avance durant tout le parcours.»
Laëtitia Roux: «C’était magnifique, le soleil a brillé pour nous aujourd’hui ! Toutefois rien n’est joué, il va falloir gérer les trois autres étapes.»

Agence Presse Pierra Menta

Répondre

The content of this field is kept private and will not be shown publicly.
  • Allowed HTML tags: <a> <em> <strong> <cite> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Images can be added to this post.
  • Web page addresses and e-mail addresses turn into links automatically.

Plus d'information sur les options de formatage